La bête à 4 z’yeux

Voilà du grand Caroline Merola. Ah! Le bonheur de plonger dans cet album, page après page. Et, pour arriver à la fin, avec une surprise qui nous fait tout reprendre depuis le début. J’ai adoré!

«Un beau matin, à l’orée du petit bois, Sam et Ingrid discutent. Samedi, il y a une fête chez Lulu et chacun apporte son goûter». L’oiseau qui espionnait les deux petites souris comprend tout de travers. Et voilà, la machine à rumeurs est lancée! De l’un à l’autre, elle enfle et enfle encore: un monstre velu et méchant rôde dans la forêt. Oh là là!

Un magnifique album où Merola, avec tout le talent qu’on lui connaît, illustre pour notre plus grande joie la machine à rumeur. L’album idéal pour démontrer aux enfants qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on entend sans vérifier les faits… et nos sources.

Une très belle et rigolote fable, magnifiquement illustrée, où les enfants en sortiront grandis et se seront bien amusés.

Avec plus de 40 titres à son actif, tantôt traduits en anglais, en tchèque ou en espagnol, tantôt en coréen ou même en arabe, Caroline Merola signe ici une oeuvre magnifique qui fera elle aussi le tour de monde, c’est certain!

Oh! Mais suis-je en train de partir une rumeur? Chose certaine, vous allez adorer cet album vous aussi.

Sylvain

Merola, Caroline (2018). La bête à 4 z’yeux. Montréal: Édito Jeunesse-Gallimard Ltée Jeunesse.

Acheter ce livre