Sarcelle — Le chant qui enlève la peur

sarcelleCe conte envoûtant, inspiré de la tradition huronne-wendate, révèle aux petits (et à leurs grands) la voie à suivre pour transformer une peur pétrifiante en de petites plumes chatouillant le ventre.
Un album d’une grande beauté et d’une finesse exquise. Une petite fille et ses peurs, une grand-mère et ses chants… un conte initiatique dont les mots et les images nous portent doucement de la crainte à l’allégresse à travers les songes. Un album au souffle poétique enveloppant.
Si comme moi notre monde vous fait parfois peur, laissez-vous porter par ce récit. Vous en sortirez inévitablement changé et serein, car « (…) l’esprit est comme un cerf-volant dans le monde des rêves. » Chantez et dansez maintenant !

Paré, Hélène (2015). Sarcelle — Le chant qui enlève la peur. Montréal : Planète rebelle.

Sylvain

Acheter ce livre

L’étrange zoo de Lavardens

letrangezooCet album est exquis ! Une courte histoire amusante, finement ciselée, avec juste ce qu’il faut de rebondissements pour nous étonner. À l’instant où l’on croit maitriser l’intrigue, Thierry Dedieu s’amuse de nous telle une gazelle sautillante.
Les illustrations – aussi de Dedieu – sont sublimes : teintes sombres, approche vieillotte, détails succulents. De quelques traits, le créateur nous fait basculer dans un univers d’un autre temps, celui où Monsieur le Vicomte n’avait plus un sou. Mais ça, c’était avant qu’il n’ait l’idée de transformer le parc de son château en zoo ! Une idée fort audacieuse qui, vous ne pouvez même pas l’imaginer, va bouleverser bien des vies…
Vous en dire plus serait un crime de lèse-majesté !
Croyez-moi, on sort de ce livre le sourire aux lèvres et on en recommence la lecture immédiatement. C’est l’album idéal pour vous amuser avec les enfants de votre entourage avec élégance et raffinement. Je parie à l’avance que l’album souvenir qui complète ce livre vous donnera envie de créer votre propre bestiaire familial !
En cette époque où nous jouons à qui mieux mieux avec notre image publique dans les médias sociaux, il est difficile de ne pas se demander après cette lecture si nous ne serions pas tous, au fond, des résidents de Lavardens : des chamoises, des cerfourous ou des ratouzelles qui pavanent avec panache.

Dedieu, Thierry (2014). L’étrange zoo de Lavardens. Paris : Éditions du Seuil.

Sylvain

Acheter ce livre

Le jardinier qui cultivait des livres

LeJardinierQuiCultivaitDesLivres.jpgQue dire de ce livre sans vous en dévoiler les secrets? Le titre en lui-même dit tout: Le jardinier qui cultivait des livres.
Un vrai de vrai jardin de livres qui poussent dans la terre. Si cette seule évocation ne pique pas votre curiosité, je ne sais pas si vous avez les enzymes qu’il faut pour absorber la poésie de ce livre!
Tout dans cet album est un pur délice: l’intrigue, la manière d’écrire, les illustrations.
«Il était une fois, un jardinier passionné de livres. Plus que tout, il aimait raconter des histoires aux gens de son village. Il allait même cogner de porte en porte pour lire ses extraits préférés à toute heure du jour et de la nuit. Malgré ses récits captivants, les gens en eurent assez de se faire déranger durant leur sommeil. Si bien qu’ils le chassèrent du village.»
Réfugié dans une vallée éloignée, la vie d’ermite de notre jardinier sera bouleversée par la rencontre d’une petite fille. Ah! Et puis je ne vous en dis pas plus!
Laissez-vous tout bonnement envelopper et bercer par les mots de Nadine Poirier et les illustrations de Claude K. Dubois. Vous ne le regretterez pas, c’est certain. Comme moi, à la dernière page, vous aurez envie de faire un gros câlin aux enfants de votre entourage en soupirant de tendresse: «Hummmm!»
Vraiment, un sublime album. Que dire de plus?

Nadine Poirier (2016). Le jardinier qui cultivait des livres (illustré par Claude K. Dubois). Sherbrooke: Éditions D’eux .

Sylvain

Acheter ce livre 

L’araignée

laraigneeLes enfants de votre vie sont intrigués par les petites bestioles croisées, ici et là, au fil des jours? Avec sa série Les petits dégoûtants, Elise Gravel lève le voile avec humour et intelligence sur ces minuscules êtres qui nous entourent.
Cette fois, c’est l’araignée, cette coquine à quatre paires d’yeux, qui voit sa vie dévoilée!
L’araignée est-elle herbivore ou carnivore? Combien pond-elle d’œufs? Dix, trois cents ou mille? Et cette petite dame porte-t-elle des chaussures de princesse? Avec Élise Gravel, tout est possible…
Dessins fantaisistes, matière véridique et propos loufoques s’entrecroisent. Gravel informe et partage sa passion pour les dégoûtants avec un style unique à la fois sérieux et fou.
Les enfants en redemandent. Par chance, la série Les petits dégoûtants ne manque pas de choix. Vous trouverez chez votre libraire : Le pou, Le vers, La mouche, La limace, Le rat et Le crapaud. Des titres aussi savoureux les uns que les autres. Même les grands y trouvent leur compte. Bonne découverte!

Gravel, Élise (2015). L’araignée. Montréal : Éditions la courte échelle.

Sylvain

Acheter ce livre

Metropolis

metropolisVous rêvez de faire découvrir le monde aux enfants de votre entourage? Voici l’album qu’il vous faut à tout prix!
Metropolis est un documentaire enjoué, baigné d’un humour léger, qui donnera envie aux enfants de tous les âges d’en apprendre plus sur notre monde.
Benoit Tardif nous propose un tour du monde original en nous faisant découvrir les trente-deux villes les plus aimées de notre planète. Au menu: les principales attractions touristiques d’une ville, les immeubles emblématiques, des lieux et des personnages célèbres.
Cet album documentaire est un condensé fabuleux comme j’en ai rarement vu! Nous ne sommes pas du tout dans une approche didactique. On a l’impression de plonger dans le carnet de voyage de Benoit Tardif, bien qu’on glane pourtant, au fil des 65 pages, une quantité phénoménale d’informations.
Pour chaque ville, deux pages où par une légende simple, on apprend en un coup d’œil la population de la ville, la langue qui y est la plus parlée et le pays dans lequel elle se trouve.
Puis, de neuf à douze illustrations épurées, colorées et joyeuses, accompagnées chacune de quelques mots et qui suffisent à dévoiler les secrets de cette cité.
De New York à Stockholm en passant par Montréal, Paris, Johannesburg, Fès et Mexico, on réalise que notre monde est fascinant et qu’il mérite qu’on prenne le temps de découvrir «l’autre», là où il vit.
Un album à laisser trainer partout, à l’école ou à la maison!
Sans oublier qu’il existe exactement le même type de documentaire, mais pour plonger cette fois dans le monde du sport. Il s’intitule Sportorama.

Benoit Tardif  (2015). Metropolis. Montréal: Comme des géants.

Sylvain

Acheter ce livre

Ma branche préférée

ma-branche-prefereeUn matin, après une nuit où une tempête de verglas a fait rage, une petite fille s’éveille et découvre que «sa» branche préférée de «son» arbre préféré est cassée.
Ça vous semble trop simple comme point de départ pour une intrigue? Eh bien! Détrompez-vous! Cette simplicité, c’est justement la grande force de cet album.
L’auteure Mireille Messier et l’illustrateur Pierre Prat nous offrent ici une histoire attachante qui nous captive dès les premières pages. On s’y reconnait tout de suite, peu importe notre âge!
Cette branche cassée était plus qu’une simple branche. C’était la branche d’où la petite fille sautait dans son imaginaire, devenant tour à tour son château, sa base d’espion, son bateau.
Devant la détresse de la petite fille, son voisin Monsieur Félix, qui est ébéniste, lui propose de lui montrer comment transformer cette branche cassée en quelque chose de merveilleux! À elle de décider ce que sera ce merveilleux. Ensemble, ils vont transformer ce bout de bois en…
Il faut lire le livre pour le savoir! Sur 150 enfants à qui j’ai présenté ce livre, pas un seul n’a réussi à deviner! Vous voyez que cette intrigue est magnifiquement construite.
Un livre où l’on apprend à transformer une expérience malheureuse en opportunité, à la condition d’oser utiliser son imagination et de s’ouvrir aux propositions que nous tend la vie, même si au premier abord celles-ci nous semblent loufoques ou irréalisables. Osons oser!
Un touchant album, simple, superbement illustré par un Pierre Pratt, qui de mon point de vue, s’est surpassé!

Messier, Mireille (2016). Ma branche préférée (illustré par Pierre Pratt). Toronto: Éditions Scholastic.

Sylvain

Acheter ce livre